Installation d’une seedbox sur un serveur Debian 9

Partager des torrents sans être contraint de laisser son ordinateur allumé en permanence peut se faire à l’aide d’une seedbox installée sur un serveur dédié. En cherchant sur Internet, vous pouvez trouver des serveurs à bon prix (environ 5 à 10 euros) qui vont vous permettre de partager 24 heures sur 24 vos fichiers torrents.

Si vous n’avez pas encore de serveur, sachez que le critère de choix est principalement l’espace de stockage (500 Go à 2 To) et la bande passante de 100 Mbps au minimum. Pour le reste, un simple processeur atom et 2 Go de mémoire vive seront bien suffisant.

Prérequis

Avant de poursuivre, l’installation de votre seedbox, vous allez devoir installer un système d’exploitation. Dans notre cas nous avons besoin du système d’exploitation Debian 9 qui est à ce jour la version stable la plus récente.

De plus, lorsque de l’installation, je vous invite à bien configurer le partitionnement de votre serveur. Le dossier “/home” doit impérativement être dans une partition séparé. Le but de cette manipulation est de ne pas rendre le système instable si, pour une raison ou une autre, vous veniez à manquer d’espace pour la partition principale (“/”).

A titre d’exemple, voici comment j’ai partitionné mon installation sur un disque de 2 To.

  • /boot : 512 Mo
  • / : 20480 Mo
  • /home : Espace restant
  • swap : 512 Mo

Installation de votre seedbox

Mise à jour de votre serveur

Une fois l’installation du système est terminée, assurez-vous de le mettre à jour avant de poursuivre.

apt update && apt upgrade -y

Configuration du pare-feu

Pour assurer un minimum de sécurité, je vous invite à consulter l’article détaillant la configuration de iptables.

Nous n’allons pas revenir en détail ici sur la mise en place de ces règles mais voici la liste des ports à ouvrir impérativement :

  • SSH (port 22) : Administration du système
  • HTTP/HTTPS (80 et 443) Accès à l’interface d’administration du client torrent
  • Client torrent (5001 et 45000 à  65000) : Communication avec les autres clients torrent

Ce qui concrètement donne les règles iptables suivantes :

-A INPUT -p tcp -m tcp --dport 22 -i eth0 -j ACCEPT
-A INPUT -p tcp -m tcp --dport 80 -i eth0 -j ACCEPT
-A INPUT -p tcp -m tcp --dport 443 -i eth0 -j ACCEPT
-A INPUT -p tcp -m tcp --dport 5001 -i eth0 -j ACCEPT
-A INPUT -p tcp -m tcp --dport 45000:65000 -i eth0 -j ACCEP
Pensez à adapter ces règles à votre architecture réseau. De plus, pour plus de sécurité, je vous invite pour les ports 22, 80 et 443 à limiter l’accès à votre box internet si vous avez une adresse IP fixe chez vous.

Installation de rutorrent et bonobox

Maintenant que tout est sécurisé, vous pouvez commencer l’installation du client torrent. Nous allons utiliser un script qui automatise l’installation de nombreux paquets. Ce script est disponible sur github et nous allons donc devoir installer git.

apt install git-core

Il ne vous reste plus qu’à cloner le dépôt :

cd /tmp
git clone https://github.com/exrat/rutorrent-bonobox
cd rutorrent-bonobox
Attention : le script doit être placé dans le dossier /tmp pour fonctionner. Or au redémarrage de votre serveur, ce dossier est effacé. Si vous souhaitez réutiliser le script d’installation, vous devrez donc refaire le clone du dépôt git.

Vous êtes prêt pour lancer le script d’installation grâce aux commandes ci-dessous.

chmod a+x bonobox.sh && ./bonobox.sh

Ce script vous guidera très simplement en vous demandant les informations pour l’utilisateur de votre seedbox et si vous souhaitez installer un serveur FTP.

Si vous souhaitez avoir plusieurs utilisateurs dans votre seedbox, vous devrez utiliser ce script à nouveau.

Une fois répondu à ces questions, vous devez attendre plus ou moins 20 minutes, suivant le hardware de votre serveur, que l’installation se fasse. Validez le redémarrage de votre serveur pour finaliser l’installation.

Une fois l’installation terminée, pensez à supprimer le fichier de log qui contient votre mot de passe !

rm /var/www/rutorrent/install.*

Utilisation de votre seedbox

Ajouter et télécharger des torrents

Pour accéder à l’interface d’administration de vos torrents, utilisez l’adresse ci-dessous où xx.xx.xx.xx est à remplacer par l’adresse IP de votre serveur.

https://xx.xx.xx.xx/rutorrent/

À vous maintenant de découvrir le fonctionnement intuitif de votre seedbox.

Redémarrer rtorrent

Parfois vous pouvez avoir le client torrent qui ne fonctionne plus. Dans ce cas, un message d’erreur vous l’indiquera en bas de votre fenêtre rutorrent. Pour le démarrer à partir de votre navigateur, je vous invite à vous connecter à l’adresse ci-dessous :

https://xx.xx.xx.xx/seedbox-manager/

Vous retrouverez dans cette interface de nombreuses informations sur l’état de votre serveur comme l’utilisation de l’espace de stockage, le uptime ou la charge du serveur (load average).

Plus bas se trouve un bouton vous permettant de redémarrer le client torrent sans passer par le SSH.

 

 

Conclusion

Nous avons terminé l’installation de votre seedbox qui fonctionne comme un charme.

Si jamais vous rencontrez des difficultés, je vous invite à vous rendre sur le forum mondedie.fr pour plus de renseignements.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.